Album photo Chroniques Japon ticket Tokyo

Ticket to Tokyo : le livre que vous ne feuilletterez pas.

IMG_9258

Quelle heure est-il ? Je me réveille dans un avion, je me réveille sur un siège en plastique du Narita airport, sur la banquette d’un taxi, je me réveille dans un lit, dans une chambre ; la clim ronronne, le minifrigo ronronne et un trait de lumière fluo s’échappe de la porte entrouverte de la salle de bain. Quelle heure est-il ? »

ticket-tokyo2_Page_05

Lumière orange dans une chambre du Park Hyatt, Martini derrière la vitre panoramique du bar désert. Silence et fatigue et jet lag. C’est sur ces images et un clin d’oeil à Chuck Palahniuk que commençait Ticket to Tokyo.
Ticket to Tokyo, ce livre que vous ne feuilletterez pas. Ni moi. Ce livre rangé dans les tiroirs électroniques de mes archives en Gigabits.

Parce que les livres sur le Japon, c’est comme les Highlanders : il ne peut en rester qu’un.

IMG_0042
IMG_04392

IMG_9963

ticket-tokyo2_Page_13

ticket-tokyo2_Page_14

-Petit retour en arrière-

Delhi c’est pas une ville pour les piétons. Encore moins pour les mecs en béquilles. De retour des montagnes de l’Himachal Pradesh je me suis installé dans un petit appartement sur les toits, dans un quartier calme et j’ai laissé couler les jours. De journées entières à marcher, je suis passé à des trajets ultra-réduits : de mon canapé à des grands plants de Canabis sur la terrasse au petit marché dans la rue voisine en prenant bien soin de me péter régulièrement la gueule dans l’escalier.

De temps en temps un aigle venait se poser sur le treillis, face à la baie vitrée et on se regardait. Tout était devenu très lent, tout était devenu très calme. J’ai cru que j’allais mourir d’immobilisme.

Une nuit j’ai lu « Tokyo » dans un bouquin, le lendemain j’étais parti.

ticket-tokyo2_Page_10

ticket-tokyo2_Page_11

ticket-tokyo2_Page_12

J’ai débarqué avec mon costume indien : mes chaussures de marche, mon pantalon déchiré, mes cheveux tout droits, figés par la poussière, mon sac énorme sur une épaule, mon corps penché sur ma béquille et malgré le décalage je me suis tout de suite senti a ma place. J’ai adoré cette ville.

J’ai aimé la routine de mon petit studio de Shibuya, j’ai aimé me paumer dans les rues, jours et nuits, passer mon temps a bouffer, me sentir à des kilomètres du moindre repère occidental, perdu entre modernité et tradition, dans cette ville survoltée ou d’un quartier à l’autre la folie prend le pas sur la sagesse et la lumière du jour se noie dans l’éclat aveuglant des écrans géants, des néons, des enseignes publicitaires.

IMG_5418

J’ai aimé cette ville maquette, les carrefours sous la pluie, l’ambiance « Blade Runner » des rues trempées, éclaboussées de couleurs. Les jupes courtes des filles.

Tokyo, le rêve un peu cliché des mômes des années 80.

golden

ticket-tokyo2_Page_26

ticket-tokyo2_Page_28

IMG_0104

IMG_5050 copie

IMG_5061

ticket-tokyo2_Page_30

ticket-tokyo2_Page_31

ticket-tokyo2_Page_32

Le boulot c’était pas si dur. Moins dur que New York, plus dur que Thaïlande ou Vietnam. Comme d’habitude j’ai laissé tombé deux ou trois fois, comme d’habitude j’ai fait quelques caprices : quand il y avait quelqu’un pour m’écouter, mais soixante-dix jours après mon arrivée, de retour à l’aéroport, j’avais bouclé mon livre et j’en étais content.

Je suis rentré.

– Il ne peut en rester qu’un – 

Le « Japan Book » de Véronique Durruty est formidable. C’est bordélique, très riche, très juste et les photos, excellentes, tirent la bourre à la maquette qui est excellente elle aussi.
C’est disponible aux Éditions de la Martinière, c’est sorti fin 2013 et c’est le seul livre sur le Japon que vous verrez chez eux pour le moment.

Je ne vais pas me lancer dans un débat, je ne vais pas essayer de justifier un point de vue, ni argumenter que ce soit dans mon sens ou dans l’autre. En rentrant, on m’a expliqué que j’allais devoir reprendre mon livre, que le Japon c’était couvert pour le moment. C’est ce que j’ai fait.

Et j’étais content que le livre d’en face soit bon.

IMG_8845

– Et maintenant –

J’avais prévu de rester quelques semaines à Paris. Je suis rentré fin octobre et je suis toujours là. Mais pour une fois ce n’est pas si désagréable : ça passe à toute vitesse et la ville a la politesse de m’épargner un hiver polaire.

Si vous m’aviez demandé, il y a une semaine ou deux, ce qu’il en était de la collection, j’aurais sûrement haussé les épaules en soupirant. Pour mon éditeur il était question que j’aille faire un tour à Istanbul et pour moi il était hors de question que j’aille faire quoi que ce soit à Istanbul. Ni à Londres, ni à Berlin, ni à Bruxelles. On a évoqué Rio, mais non : ni à Rio.

Parce qu’il fallait que ce soit une grande capitale, sauf que moi je ne voulais par refaire une ville.

Alors, pendant quelques semaines, Ticket to c’était (presque) fini. Et puis non.

En fin de semaine dernière j’ai reçu un nouveau contrat, une date de départ et même, cette fois-ci, une date de sortie.
Le dénouement est un peu compliqué, trop compliqué pour que je l’ajoute à ce texte déjà trop long. C’est une histoire de rencontre, de remaniement de budget, c’est une nouvelle destination qui me fait autant envie qu’elle plait à mon éditeur.

Donc voilà, le truc important à retenir, c’est que début 2015, de trois livres on passe a quatre.

Et Ticket to Tokyo devient un genre de livre fantôme, un voyage que j’aurais bien aimé partager avec vous, mais qui sera le coup d’épée dans l’eau d’une aventure qui continue et que j’espère encore longue…

ticket-tokyo2_Page_15

ticket-tokyo2_Page_16

ticket-tokyo2_Page_17

ticket-tokyo2_Page_24

ticket-tokyo2_Page_33

ticket-tokyo2_Page_34

ticket-tokyo2_Page_35

ticket-tokyo2_Page_36

ticket-tokyo2_Page_37

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply
    lamicheNo Gravatar
    7 mars 2014 at 21 h 51 min

    Dommage …ton verbe rare, me satisfait
    en plus de tes clichés… a te suivre.
    michel

  • Reply
    AlexNo Gravatar
    7 mars 2014 at 22 h 08 min

    Les images ! My Dog !

  • Reply
    Charly de Sourires NomadesNo Gravatar
    8 mars 2014 at 17 h 17 min

    Arf, j’aurais bien aimé compléter ma collection avec le Japon… Mais je suis rassuré de savoir qu’une nouvelle destination est en approche. Bonne route !

    • Reply
      EllaNo Gravatar
      22 avril 2017 at 5 h 57 min

      I have been exploring for a little for any high quality articles or blog posts on this sort of house . Exploring in Yahoo I finally stumbled upon this web site. Reading this inftimaoron So i am glad to exhibit that I have an incredibly good uncanny feeling I discovered exactly what I needed. I so much undoubtedly will make sure to do not put out of your mind this website and give it a glance regularly.

  • Reply
    NowMadNowNo Gravatar
    9 mars 2014 at 1 h 50 min

    Keep walking Gaspard 🙂

  • Reply
    tourismooo.comNo Gravatar
    22 avril 2014 at 16 h 29 min

    Bonjour,
    L’essentiel est que tu te sois senti à ta place dans cet univers de lumière et oui, de folie également! Une autre regard sur Tokyo je dirais… A te lire et excellente continuation!

  • Reply
    Sandrine MNo Gravatar
    22 juin 2014 at 18 h 52 min

    Superbes photos et récit.
    Et maintenant que je sais que toi prochain livre c’est sur Bangkok, je suis pressée de le voir.
    Je suis une amoureuse de BKK, et j’espère le découvrir encore avec ton futur livre

  • Reply
    Nikko : le Japon aux couleurs de l'automne
    20 octobre 2014 at 16 h 35 min

    […] « Un mois à Tokyo » qui va me permettre de décortiquer les archives de ce livre qui n’existe pas pour vous faire découvrir la capitale japonaise et ses […]

  • Leave a Reply

    Lire les articles précédents :
    IMG_5907
    The Walk : le Zanskar

    Le vent s’attarde entre deux grands murs de pierre rouges et la pente brumeuse d’un versant de montagne turquoise...

    Fermer