conseils Liste ticket

50 conseils pour mieux voyager

toomuch

Je me souviens de mon premier voyage solo, a 19 ans, en Thaïlande. Je suis resté un mois sur place et entre un passage catastrophique à Bangkok et une longue pause dans les îles, j’ai sans doute eu le temps de faire toutes les erreurs possibles et imaginables.
C’est que l’on ne naît pas voyageur. On le devient. Et s’il y a des guides, des blogs, il n’existe pas vraiment de réponse universelle a la question : « comment bien voyager ? »
Alors, On commence débutant, maladroit et puis le temps passe et on finit par prendre les bons réflexes, on développe les bonnes habitudes. On ne se laisse plus avoir, on se déplace mieux, on gagne du temps et on apprend à en prendre.
Et comme le voyage c’est aussi du partage, j’ai eu l’idée de vous dresser cette liste, ces 50 conseils pour mieux voyager. N’hésitez pas à piocher dedans, à faire votre propre tri, à prendre et à laisser. Moi, j’espère simplement, vous éviter certaines des erreurs que j’ai pu faire quand je parcourais mes premiers kilomètres.

(et bien sûr n’hésitez pas a partager vos propres conseils, je les ajouterai dans la liste)

 

Un voyageur en Thaïlande

 

 

Avant le départ :

 

Bien choisir sa destination :

1 – Essayer de choisir une destination en fonction du temps que vous pourrez passer sur place. À quoi bon visiter l’Inde en une semaine ?

2 – N’hésitez pas à retourner dans un pays que vous avez déjà visité, il vous reste sans doute beaucoup de choses à y découvrir.

 

Organisation :

3 – Faites le tour des blogs de voyage, des forums, vous y trouverez énormément de conseils qui vous aideront à organiser votre périple.

4 – Mais laissez vous surprendre : ne passez pas votre temps sur Internet, n’épluchez pas Google et Flickr. À quoi bon savoir à quoi ressemble un endroit que l’on n’a pas encore vu.

5 – Ce n’est pas une course : essayez de limiter le nombre d’étapes et passez plus de temps dans chaque endroit (et moins de temps dans les transports).

6 – Ne vous laissez pas distraire par tout « ce qu’il faut faire » et organisez votre voyage en fonction de vos envies, même si ça veut dire faire l’impasse sur un site ou une attraction « majeurs ».

7 – Renseignez-vous sur l’histoire du pays. Le meilleur moyen de comprendre une culture c’est de savoir comment elle née, comment elle s’est développée. Vous aurez bien plus de facilité à vous faire aux traditions d’un pays, à les accepter, si vous êtes familier avec son histoire.

8 – Prenez vos billets directement sur les sites de compagnies aériennes, la plupart du temps vous économiserez quelque euros (et, sans intermédiaire, vous bénéficierez d’un meilleur service en cas de problème).

 

Faire son sac :

9Voyagez léger. Et même si vous deviez vous retrouver à porter le même t-shirt deux jours de suite, est-ce vraiment si grave ? Divisez par deux les vêtements dont vous pensiez avoir besoin et si quelque chose venait à vous manquer vous pourrez toujours l’acheter sur place.

10 – N’emmenez jamais avec vous quelque chose que vous n’avez pas déjà porté avant. Vous éviterez ainsi de vous retrouver sur place avec des caleçons trop serrés, des fringues inconfortables ou, comme moi au Zanskar, des chaussures qui vous bousillent les pieds.

11 – Ne pliez pas vos vêtements : roulez-les ! Vous gagnerez de la place et éviterez les plis.

12 – Et essayez d’emmener des vêtements que vous pourrez porter sans avoir besoin de les repasser.

13 – Les fringues qui mettent trois jours à sécher devraient sans doute rester à la maison.

14 – Le sweat à capuche est votre ami : c’est le vêtement idéal dans les bus, les avions et les aéroports.

15 – Emmenez toujours un sarong. Ça ne prend pas de place, ça ne pèse rien et ça sert à tout : de couverture, de serviette de fortune, de rideaux ou de Chèche.

16 – N’oubliez pas de prendre un jeu de cartes. Parfait pour passer le temps, mais aussi pour briser la glace et faire des rencontres.

17 – Bouchons d’oreilles où Boules Quies vous permettront de dormir n’importe où (mais c’est à éviter dans les lieux publics si vous êtes seul).

18 – Oubliez les ceintures cache billets. Les voleurs sont tout à fait au courant de leur existence et c’est le meilleur moyen de se faire remarquer.

19 – Emmenez toujours un ou deux cadenas. Que ce soit pour le casier du dortoir, la fermeture Éclair de votre sac ou une chaine de vélo, vous trouverez toujours une occasion de vous en servir.

20 – Ne faites pas l’impasse sur la trousse à pharmacie. Avec : un antiseptique local, du collyre en unidose, protection solaire, crème après soleil, Biafine, aspirine, médicaments contre le rhume et antidiarrhéique. Vous trouverez une liste complète de ce qu’il faut avoir dans sa trousse à pharmacie ici

Sans oublier :

21 – L’assurance de voyage c’est ce truc indispensable qu’on n’espère ne jamais avoir à utiliser, mais qui vous sauvera la vie en cas de problème. Ne partez pas sans et choisissez-la bien.

22 – Prenez vos sacs et bagages en photo. En cas de perte cela permettra de les identifier (et donc de les récupérer) plus rapidement.

23 – Scannez votre passeport et envoyez-vous une copie par mail. Pensez aussi à toujours avoir une photocopie de vos papiers à portée de main.

24 – Avant le départ apprenez quelques mots dans la langue locale, « Bonjour », « Merci » et « A bientôt » pourrait vous ouvrir plus de portes que vous ne le pensez.

25 – Remplissez votre smartphone de photos d’objets de la vie quotidienne : fourchette, toilettes, bouteille d’eau, aspirine,  tampons et serviettes hygiéniques. Ainsi même si votre interlocuteur ne parle pas votre langue vous arriverez toujours à vous faire comprendre.

Aéroport et avion :

26 – Pour les vols longs courriers, essayez d’arriver en avance à l’aéroport et demandez une place côté hublot, ainsi vous pourrez reposer votre tête contre la cloison et dormir plus confortablement.

27 – Par contre les sièges côté hublot sont les ennemis des vessies minuscules.

28 – Si vous demandez un menu spécial (végétarien, sans gluten…) vous serez servi avant tout le monde (et, souvent, vous mangerez mieux et plus léger).

29 – Essayez de ne pas changer d’argent à l’aéroport, en général vous trouverez de meilleurs taux ailleurs.

30 – Si vous quittez un pays étranger, vérifier s’il y a un droit de sortie à payer avant le départ et le cas échéant assurez-vous d’avoir assez de monnaie locale sur vous.

31 – Les agents de douane n’ont pas de sens de l’humour. Ils ne sont pas non plus très réceptifs au sarcasme ni au second degré.

 

Sur place :

 

Transports :

32 – Le premier tarif que vous propose un taxi est sans doute trop élevé. (et de toute façon vous devriez toujours exiger l’utilisation du compteur).

33 – Gardez toujours sur vous un peu de monnaie pour éviter le fameux « sorry sir, no change » en fin de course. (qui s’accompagne en général d’une subite impossibilité de parler anglais et d’un sourire à la fois idiot et ravi).

34 – Les tuk-tuk, rickshaw et cyclo sont, la plupart du temps, bien plus des attractions touristiques que des moyens de transport.

 

Hôtels :

35 – Les hôtels ne sont pas la seule et unique solution. Couch surfing, Airbnb, Gamping et Campinmygarden autant de solutions qui vous permettront de vous passer d’un hôtel, de dépenser moins d’argent et, souvent, de profiter un peu plus de la vie locale.

36 – La plupart des hôtels proposent un tarif « late check out » et vous permettront de payer la chambre à moitié prix si vous la quittez avant 18h. C’est toujours une bonne option si on a un bus, un train ou un avion à prendre dans la soirée.

37 – Les hôtels pas chers proposent en général le wi-fi gratuit, alors que les hôtels de luxe vous le feront payer. C’est quasiment toujours le cas.

 

Nourriture :

38 – Évitez de manger dans les coins très touristiques ou près des attractions les plus fréquentées.

39 – Mangez où mangent les locaux, c’est là que vous trouverez la meilleure nourriture (et souvent la moins chère)

40 – Ne faites pas l’impasse sur la nourriture de rue ! Vous passeriez à côté de toute une partie de la culture culinaire du pays.

41 – N’hésitez pas à essayer de nouvelles choses. Commandez les yeux fermés, goûtez et vous verrez bien si ça vous plait !

 

Et à part ça : 

42 – Si quelqu’un ne parle pas votre langue, c’est votre problème, pas le sien.

43 – Respectez les us et coutumes des pays que vous visitez. Oui, même si vous ne les comprenez pas ou qu’ils vous semblent idiots.

44 – Soyez patient. Si vous savez garder votre calme, si vous êtes capable d’attendre sans vous énerver et de relativiser quand les choses ne se passent pas comme prévu alors tout finira toujours par s’arranger.

45 – Si vous souhaitez prendre quelqu’un en photo, demandez la permission. Soit en vous adressant directement à la personne soit en lui adressant un signe poli. Si elle refuse : ne prenez pas la photo. Dans tous les cas refusez toujours de payer pour prendre quelqu’un en photo, il vaut sans doute mieux ne pas encourager cette pratique.

46 – N’hésitez pas à vous perdre. Marcher sans savoir où l’on va est souvent le meilleur moyen de découvrir un nouvel endroit.

47 – Soignez vos pieds. Après tout ils le méritent bien : ils vous portent toute la journée.

48 – Essayez d’oublier internet. Non il n’est pas utile de mettre à jour votre statut Facebook toutes les deux heures, au contraire : vos amis vous seront sans doute reconnaissants si vous ne le faites pas.

49 – Voyagez seul au moins une fois. Voyagez seul c’est se confronter à soi-même, découvrir ses limites, ouvrir la porte aux autres et souvent apprendre à se dépasser.

50 – Et enfin : trompez-vous, faites des erreurs. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de voyager et c’est au fil des expériences que l’on devient voyageur. C’est en se trompant que l’on apprend. Ne faites pas attention aux donneurs de leçons (et donc, finalement, ne prêtez qu’une attention relative à ces « conseils pour mieux voyager », n’hésitez pas à laisser de côté ce qui vous semble stupide ou inutile) et prenez le temps de créer vos propres règles, votre propre façon de faire et le plus important : profitez !

Bon voyage(s) !

Découvrez « 50 Conseils pour mieux voyager » –et de nombreux autres articles!- en anglais sur I Left Home

You Might Also Like

13 Comments

  • Reply
    caroNo Gravatar
    14 octobre 2014 at 0 h 32 min

    L’équivalent de campinmygarden en français, c’est Gamping.fr

    • Reply
      gaspardNo Gravatar
      14 octobre 2014 at 1 h 24 min

      Merci pour l’info, j’ai ajouté le lien dans l’article.

  • Reply
    TripatouilleNo Gravatar
    14 octobre 2014 at 11 h 27 min

    Très bon article. D’accord avec toi en tout points!

  • Reply
    VirginieNo Gravatar
    14 octobre 2014 at 13 h 49 min

    Pour moi, il y a une seule chose à ajouter : une carte routière écrite aussi dans la langue locale ! Quand je suis partie en Thaïlande, c’est ce qui m’a permis de montrer la destination, voire même de choisir mon chemin lorsqu’on avait loué une voiture !

    Et pour ceux qui ont peur de l’avion, vous pouvez ajouter quelques anxiolytiques, voire faire un stage contre la peur de l’avion (ça a été la solution pour moi) 🙂
    J’avais même écrit un petit article à l’époque, c’était le premier article de mon blog : http://blog.aufeminin.com/blog/seeone_547768_9363610/Ma-peur-de-l-avion-et-mes-voyages/Traitement-de-la-Peur-de-l-Avion

    • Reply
      gaspardNo Gravatar
      15 octobre 2014 at 15 h 53 min

      Une carte routière, une boussole, c’est le genre de choses qui, effectivement, peuvent toujours servir.
      Bon à savoir également : en Thaïlande la plupart des opérateurs téléphoniques proposent un numéro spécial pour accéder à un service de traduction. Super utile quand tu retrouves dans un taxi qui ne comprend pas où t’emmener.

      Pour l’avion, je connais bien le problème : c’est pas trop mon truc et rien n’y fait, malgré mes 10-15 vols par an, je suis toujours aussi stressé.

  • Reply
    JonathanNo Gravatar
    15 octobre 2014 at 10 h 27 min

    Super article avec quelques conseils judicieux ! Ce sera un bon aide mémoire pour notre périple de tour du monde solidaire 😉

    http://tourdumondeensolidaire.net/

  • Reply
    LyonNo Gravatar
    15 octobre 2014 at 18 h 54 min

    Nourriture: Oui, mangez la nourriture de la rue mais méfiez-vous de la viande dans des pots en plastique. Elle peut parfois avoir été cuite il y a plusieurs jours et y restera jusqu’à ce qu’elle soit vendue 😉

    • Reply
      gaspardNo Gravatar
      15 octobre 2014 at 19 h 44 min

      Effectivement, très bon conseil ! Le mieux reste d’éviter les coins trop touristiques (genre la bouffe de rue sur Khao San Road à Bangkok) et de se tourner vers les vendeurs un peu à l’écart qui vise plutôt les locaux.

      • Reply
        ColineNo Gravatar
        16 octobre 2014 at 10 h 26 min

        Les vendeurs à l’écart ne sont pas toujours recommandables non plus, car si il y a peu de clients, la nourriture stagne et peut tourner. Mon conseil ultime: si il y a du monde, c’est ok, sinon on passe son chemin! Sauf si la nourriture est cuite devant vous.
        A part ça, très bon article, pour avoir fait beaucoup d’erreurs de « débutant » aussi, je ne peux qu’approuver les conseils 🙂

  • Reply
    france expressNo Gravatar
    27 janvier 2015 at 14 h 48 min

    Salut,
    merci pour le partage . Très jolie!
    Une bonne idée.

  • Reply
    CélineNo Gravatar
    4 mars 2015 at 10 h 15 min

    Patit bémol pour ce qui est des tuktuk et autre cyclos. Je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi. Aux Philippines par exemple, les « tricycles » (équivalent de tuktuk à moto) sont une vraie institution…on le prend en solo, en famille, pour aller à l’école avec les copains, bref, un vrai moyen de transport qui ne cible pas spécialement les touristes!

  • Reply
    guidebagage.wordpress.comNo Gravatar
    31 mars 2015 at 20 h 30 min

    waoow des conseils tous pleins de bon sens, y a même des points auxquels je n’aurais pas pensé. Merci, merci beaucoup !

  • Reply
    tunisie autoNo Gravatar
    4 août 2017 at 11 h 27 min

    Je vous remercie beaucoup pour les informations et conseils que vous partagez

  • Leave a Reply

    Lire les articles précédents :
    Asie30ans
    L’Asie… il y a 30 ans

    En regardant ces photos, je ne peux m'empêcher de me dire qu'il est là le point de départ de mes...

    Fermer